Programme

Vous êtes ici

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF
Ecouter

Dans un contexte en pleine mutation, il importe d’interroger l’avenir et les perspectives du tourisme adapté, au regard de trois axes thématiques : 
 

1. Le développement et la structuration du champ du tourisme adapté : 

De nombreux protagonistes s’engagent dans le secteur du tourisme adapté : nous pouvons citer les organisateurs de vacances adaptées (OVA) qui proposent des séjours, les nombreuses associations et fédérations qui développent des outils, des programmes de soutien mais aussi l’État via la Direction générale de cohésion sociale (DGCS) et ses services déconcentrés qui définit et régule le développement et l’organisation de ces activités. Cela questionne les relations entre ces différents protagonistes : travaillent-ils ensemble ? Dans une logique partenariale ou concurrentielle ? Quels sont les dossiers et sujets sur lesquels ils se mobilisent ?
 

2. La composition du tourisme adapté, les limites et les axes d’évolution : 

À ce jour, peu de travaux et études contribuent à dessiner le contour et préciser le contenu de l’offre du tourisme adapté. Les déclarations de séjours et les agréments centralisés à un niveau départemental ne permettent pas d’avoir une vision globale et précise de l’offre qui reste floue : de quoi se compose- t-elle ? À quel type de public est-elle destinée ? Comment se repartit-elle sur le territoire ? En même temps, de multiples expériences et innovations se développent en France, mais aussi dans des pays parfois frontaliers et francophones comme la Belgique, la Suisse ou le Québec. Quelles sont les nouvelles prestations touristiques adaptées, quelles innovations apparaissant sur le terrain ? Qui les développe ? Et à quels besoins répondent-elles ? 
 

3. Les vacances adaptées de demain : 

Le profil des vacanciers connaît d’importantes transformations. Ciblant initialement les personnes en situation de handicap mental, moteur et sensoriel, le public concerné par le tourisme adapté évolue et se diversifie ; les vacanciers avec des troubles psychiques, des troubles envahissants du comportement, des personnes cérébro lésées et avec des traumatismes crâniens figurent parmi les nouveaux vacanciers accueillis au sein des séjours de vacances adaptées. En même temps, l’évolution sociétale et la place accordée aux personnes en situation de handicap impulsent de nouvelles manières de considérer les vacanciers. Ainsi, au delà du droit aux vacances et au tourisme, l’affirmation de l’autonomie de la personne et des logiques d’empowerment, la reconnaissance du droit à la conjugalité et à la sexualité des personnes handicapées, le droit au répit des aidants et des familles s’imposent à l’organisation et au déroulement du séjour. A partir de là, il s’agit de questionner d’une part, quels sont les besoins et attentes des vacanciers et, d’autre part, comment les OVA s’adaptent et se transforment pour répondre à l’évolution de la demande et du profil du public ?



Programme détaillé 

La trame du colloque ci-dessous est proposée par le comité scientifique et sera finalisée en fonction des communications sélectionnées.
 

Mardi 29 octobre 2019 

  • 9h30 – 10h 
    Accueil café 
  • 10h – 10h30 
    Mots de bienvenue et discours d’accueil 
    • Jacques Mikulovic, directeur de l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA),  
    • René Moullec, président du Conseil national des loisirs et du tourisme adaptés (CNLTA), 
    • Isabelle Queval, directrice du Groupe de recherche sur le handicap, l'accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires (Grhapes) - EA 7287, 
    • Représentante de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge des Personnes handicapées (sous réserve).  

 

 Axe 1 : Le développement et la structuration du champ du tourisme adapté 
  •  10h30 – 11h15 
    Conférence introductive - « Le tourisme adapté : origine, développement et structuration d’un champ atypique »
    par Frédéric Reichhart (maître de conférences (MCF) en sociologie à l'INSHEA)
  • 11h15 - 12h30  
    Atelier - « Les vacances adaptées d'hier à aujourd'hui » avec 3 interventions, ayant pour rapporteur Aggée Lomo de l'université de Strasbourg (Unistra) : 
    • « Le contexte des vacances adaptées et la création du CNLTA », Bernard Rivy (fondateur du CNLTA) ; 
    • « Le contexte du tourisme social actuel », par Simon Thirot (délégué général de l'Union nationale des associations de tourisme et de plein air) ; 
    • « Vacances pour toutes et tous ! », par Noëlle Pirony et Yves-Éric Desmoulin (APF France handicap). 
  • 12h30 - 14h 
    Déjeuner et visite de l'École de plein air de Suresnes (inscriptions le matin) par Vincent Le Calvez (professeur des écoles, service publications de l'INSHEA).
  • 14h - 15h30 
    Table ronde - « Le cadre réglementaire : ressource ou contrainte nécessaire ? », ayant pour rapporteur Frédéric Reichhart (MCF à l'INSHEA), avec :
    • Henrielle Le Guellaut, inspectrice à la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Morbihan ; 
    • Christelle Moulie, visiteuse CNLTA ; 
    • Sébastien Bort, responsable national vacances adaptées de l'Union française des colonies de vacances (UFCV) ; 
    • Un directeur d’établissement. 
  • 15h30 - 15h45 
    Pause 
  • 15h45 – 17h30 
    Atelier - « L'accès aux vacances : les enjeux de l’information »
    Conférence introductive « Le tourisme adapté en Europe : enjeux de l’information et de l’accessibilité », par Aggée Lomo (MCF en sociologie à l'université de Strasbourg). 
    Puis cet atelier est divisé en 2 sous-groupes sur 2 thématiques (les inscriptions se feront le matin)
    1. La méthodologie de communication, ayant pour rapporteur Zineb Rachedi (MCF à l'INSHEA) :
      • « Séjours de vacances adaptées : l’accessibilité des informations pour les personnes en situation de handicap intellectuel », par Maï Sauvage (directrice de l'OVA Idoine) et Maryline Jeannier (déléguée adjointe de l'association « Nous aussi » à Besançon et vice-présidente de l'OVA Idoine) ; 
      • « Comment favoriser l’accès au choix de vacances : création du manuel CNLTA « Comment choisir son séjour de vacances adaptées ? » , de la méthode SEMBA », par Pascaline Martineau (déléguée générale au CNLTA) ; 
      • « L’accès à l’information dans les lieux touristiques », par Danielle Depaux (membre de l’Unapei et référente accessibilité à la culture, au tourisme et aux loisirs en Île-de-France).
    2. De l’information à l’accès aux vacances, ayant pour rapporteur Aggée Lomo (MCF à l'Unistra) : 
      • « Handissimo Loisirs et Vacances : une plateforme collaborative pour faciliter l’accès aux loisirs et vacances adaptés aux enfants et jeunes en situation de handicap », par Suzanne Robic (responsable du développement chez Handissimo) ; 
      • « Anticiper et préparer le tourisme adapté de demain », par Maud Dupuis-Caillot (fondatrice de Polymorphe Design, spécialiste en accessibilité touristique et culturelle). 
  • 18h – 20h30
    Cocktail dînatoire par l'Esat Atelier du château

 

Mercredi 30 octobre 2019 

  • 8h30 – 9h 
    Accueil des participants 
Axe 2 : La composition du tourisme adapté, les limites et les axes d’évolution
  • 9h – 9h30
    Conférence introductive par Sébastien Bort (responsable national vacances adaptées UFCV et vice-président CNLTA) et Cécile Michaleczek (direction association Alisa et vice-présidente CNLTA). 
  • 9h30 – 11h
    Table ronde - « Les vacances adaptées actuelles, les limites et les évolutions liées au public », ayant pour rapporteur Amandine Lemaitre (adjointe de direction Unapei), avec :
    • Olivier Epiard, délégué régional Besançon association « Nous aussi » ;  
    • Baptiste Fiche, psychologue ; 
    • Emilie Gorska, association « La Fédé - Animation loisirs handicap (ALH) » ;   
    • André Hardy, éducateur spécialisé en établissement spécialisé ;  
    • Cécile Michaleczek, direction association Alisa et vice-présidente CNLTA ; 
    • Marie-Christine Mounier, association « La Fédé - ALH ».
  • 11h – 11h15 
    Pause
  • 11h15 – 13h 
    Atelier - « Les vacances adaptées de demain : les axes d’évolution », débat et réflexion (travaux en sous-groupes).
    • Présentation des thématiques et inscription aux sous-groupes sur place.
  • 13h – 14h30 
    Déjeuner et visite de l'École de plein air de Suresnes (inscriptions la veille) par Vincent Le Calvez (professeur des écoles, service publications de l'INSHEA). 
Axe 3 : Les vacances adaptées de demain
  • 14h30 - 14h45 
    Conférence introductive - « Les enjeux politiques et sociétaux des vacances adaptées »
    , par Véronique Gaillard (responsable nationale vacances adaptées EEDF).
  • 14h45 – 15h30 
    Atelier - « Les vacances adaptées de demain », ayant pour rapporteur Frédéric Reichhart (MCF à l'INSHEA) :
    • « L’impact du loisir basé sur un projet pour les personnes vivant avec des troubles alimentaires : l’exemple du voyage comme expérience optimale de loisir », par Leila Mostefa-Kara (assistante de recherche pour le Laboratoire en loisir et vie communautaire, Québec) 
    • « La promotion de l'autodétermination des personnes en situation de handicap en séjour adapté », par Amandine Lemaitre (Unapei).
  • 15h30 – 16h15 
     Table ronde - « Les vacances adaptées de demain », avec :
    • Sébastien Bort, responsable national vacances adaptées UFCV ;  
    • Joël Dura, parent de vacancière, Unapei 34 ;  
    • Olivier Epiard, délégué régional Besançon association « Nous aussi »
    • Cécile Michaleczek, directrice Alisa ; 
    • René Moullec, président CNLTA ; 
    • Frédéric Reichhart, MCF à l'INSHEA ; 
    • Romaric Vieille, responsable du service loisirs-vacances Adapei du Doubs. 
  • 16h15 – 16h45 
    Synthèse des deux journées  par les rapporteurs
    : quelles pistes d’évolution et perspectives ? 
  • 16h45 – 17h15 
    Conclusions et mots de clôture
    par Jacques Mikulovic (directeur INSHEA), René Moullec (président CNLTA) et Isabelle Queval (directrice du Grhapes). 

 

Télécharger le programme du colloque ici (.PDF, 1,2 Mo).